FR DE IT EN

CerQual

La production de blé panifiable bio est confrontée à la rétribution liée à la teneur en protéines. Ceci exigera que l’agriculteur pilote attentivement la nutrition azotée des cultures. Toutefois des solutions devront être trouvées pour certaines situations culturales peu fertiles : sols légers, peu profonds ou faibles en humus, domaines spécialisés en grande culture, sols en reconversion qui n’ont plus eu de prairie depuis de longtemps. En moyenne 2010-2014, 37% des lots auraient été soumis à un malus, voire même 60% des lots en 2014 (Dierauer, 2015a). La difficulté d’atteindre les exigences requises est élevée notamment pour les conditions du Jura (Petitat, 2015).

Il s’agit donc d’approfondir les 3 voies visant un maintien d’une production de céréales panifiables en conditions peu fertiles, d’autant que des agriculteurs pionniers élaborent déjà de nouvelles solutions.
La recherche de solutions peut concerner les approches suivantes :

  • Renforcer la fumure azotée.
  • Améliorer à termes la fertilité du sol.
  • Chercher des espèces complémentaires aux blés panifiables actuels.


Des essais ont été mis en place en 2016 et les premières informations sont disponibles.