FR DE IT EN

Agriculture biologique

Plus de 12% de la surface agricole suisse est cultivée selon les règles de l’agriculture biologique. La demande en produits bio croît d’année en année. Les grands distributeurs Coop et Migros couvrent ensemble 75 % du marché des produits biologiques suisses.

Cependant, la vente directe, les familles paysannes avec leurs magasins à la ferme et stands de marché, sont un élément important si ce n'est pas le cœur du marché biologique suisse. En raison du potentiel de vente, en particulier pour les grandes cultures, le nombre de producteurs bio augmente.

AGRIDEA veut soutenir les conseillères et conseillers bio avec des connaissances actuelles, des méthodes et une formation continue axées sur leurs besoins.

Les activités et priorités d’AGRIDEA

  • Relier acteurs de l’agriculture biologique, conseil, recherche, production, avec une attention particulière à ce qui se fait à l’international.
  • Participer activement à des projets et des platesformes : Association suisse des conseillers en agriculture biologique – ASCAB (présidence), Groupe intercantonal bio (coordination).
  • Organiser des formations sur des thèmes bio d’actualité pour les multiplicateur-trice-s.
  • Intégrer les sujets spécifiques au bio dans la documentation AGRIDEA. Edition de fiches techniques bio en français. 
  • Offrir un soutien spécialisé pour le conseil en agriculture biologique.

 Responsables : Opens window for sending emailMareike Jäger et Opens window for sending emailJosy Taramarcaz.

Projets

Nom du projetDescription
Ferme pilote de MaprazUn essai de rotation culturale en grandes cultures biologiques sans bétail est conduit depuis 1999 sur la ferme pilote de Mapraz à Genève. Le but est de pouvoir répondre aux questions des agriculteurs sans bétail bio ou s’intéressant à une reconversion en agriculture biologique. Lire davantage.
Plan d'action bioOn comprend par «Plan d’action bio» un plan de développement de l’agriculture biologique intégrant les acteurs de toute la filière.
L’idée du projet est de développer des outils facilitant la mise en place de «Plan d’action bio» cantonaux ou régionaux. Lire davantage.
Herbe fertilisante

Un des défis des fermes bio sans bétail est de trouver les moyens de fertilisation des cultures en maintenant la fertilité des sols.

Le projet «herbe fertilisante» vise à évaluer le potentiel de fertilisation de l’herbe de prairie temporaire. Ces engrais de fauche, qui sont le produit d’une coupe de prairie, peuvent représenter une source intéressante de fumure, particulièrement en azote, dans le cas des exploitations sans bétail. Lire davantage.

Fiches techniques bio
Classeur de fiches techniques bio orientées vers la pratique.
Mosabio

De nombreuses questions techniques de posent pour les agriculteurs bio qui veulent pratiquer un travail réduit du sol.
Le projet Mosabio comprend trois parties : une partie scientifique (essai exact), une partie pratique (essais chez des agriculteurs) et une partie de diffusion des connaissances.

Pour l’instant, seules les parties pratiques (2 essais) et diffusion sont mises en œuvre et avec un budget restreint. Lire davantage.
Bio OffensiveDans le cadre de l’Offensive bio lancée par Bio Suisse, AGRIDEA et FiBL ont mis en place un réseau de fermes de références bio pour faciliter les contacts entre les producteurs bio et les personnes intéressées à une reconversion. De la documentation sur les techniques de production a également été élaborée à cette occasion. Lire davantage

Esparcette
(sainfoin)

Le projet Les vers gastro-intestinaux deviennent de plus en plus résistants aux produits de traitement de synthèse. L'esparcette distribuée en tant que foin ou ensilage sous forme de cure de 2 à 3 semaines permet une diminution de 50 à 70% des œufs  de strongles gastro-intestinaux dans les crottes. Lire davantage.
PoireUne offre variétale pauvre et des problèmes techniques de production conduisent à une situation insatisfaisante sur le marché de la poire bio. Le projet « «Développement et maîtrise de la production biologique de pommes et poires» » a participé à l'amélioration de la situation par des essais et démonstration  sur le terrain et enquêtes de filières. Lire davantage.

Plateformes

  • Groupe de travail intercantonal « agriculture biologique » – coordination
    Le Groupe de travail intercantonal « agriculture biologique », appelé GTBio est une plateforme d’échange constituée des conseillers bio des cantons romands et du Tessin, de conseillers du FiBL. D’autres acteurs de la scène bio (marché, label, associations, contrôle…) participent comme invités permanents.
    Les objectifs du GTBio sont notamment de permettre l’échange, une meilleure connaissance des activités et conditions de l’agriculture biologique dans la région et réaliser des projets pour le développement de l’agriculture biologique. Le GTBio joue aussi un rôle de relais face aux attentes de la profession.

  • Association suisse du conseil en agriculture biologique-ASCAB/BBV – Coprésidence avec le FiBL
  • Atelier Grandes Cultures bio – membre
  • Begleitgruppe DOK Versuch – membre
  • Groupe de travail – Agroforst – coordination
  • FRAG : Forschung-Recherche Ackerbau – Grandes cultures – membre

Marché Economie

Données économiques des exploitations PER et bio en comparaison