FR DE IT EN

Bien-être et santé animale

Seul un animal en bonne santé fournira de bonnes performances ! Les modalités de détention des animaux de rente sont clairement définies dans la Loi sur la protection des animaux (LPA) de 2005, qui constitue la base, et son ordonnance (OPAn) de 2008 qui règle les détails d’application. Les manuels de contrôle contiennent les dimensions pour les étables, les sorties, la qualité des sols d’étables et d’autres informations supplémentaires pour chaque espèce animale. L’alimentation et l’approvisionnement en eau doivent être aussi adaptés aux besoins. Les détentrices et détenteurs d’animaux sont tenu-e-s de suivre une formation. L’élevage, le transport, de même que l’abattage des animaux doivent être effectués dans les règles. 

AGRIDEA prend en compte les aspects de la protection et de la santé des animaux dans sa documentation, fiches techniques, mémento et organise régulièrement des cours avec l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires OSAV.

L’OSAV est le pôle de compétence de la Confédération pour toutes les questions concernant la sécurité alimentaire, la nutrition, la santé animale, la protection des animaux et la conservation des espèces dans le commerce international.

Résistance aux antibiotiques

L’OSAV est engagé dans la stratégie nationale contre la résistance aux antibiotiques dont la mise en œuvre démarre en 2016. Le développement des résistances des bactéries aux antibiotiques est un problème particulièrement préoccupant. C’est pourquoi une stratégie commune (approche One Health) a été développée pour lutter contre ce phénomène d’antibiorésistance dans les domaines humain, animal, agricole et environnemental.

Contributions au bien-être des animaux (SST/SRPA)

Les détenteurs d’animaux doivent respecter les exigences de la loi sur la protection des animaux. C’est l’une des conditions de base à remplir par les agriculteurs pour avoir droit aux paiements directs.
Deux programmes éthologiques, soutenus par la Confédération, ont des exigences bien supérieures à celles définies dans cette loi :

  • Systèmes de stabulation particulièrement respectueux des animaux (SST);
  • Sorties régulières en plein air (SRPA).

La participation à ces programmes est par contre facultative. Chaque agriculteur peut choisir pour quelles catégories d'animaux il s’engage et s’il participe seulement à l’un ou aux deux programmes.

Service sanitaire bovin (SSB)

Le SSB est intégré aux Facultés Vetsuisse de Berne et Zurich depuis le 1er janvier 2015.

Un Groupe stratégique, dont le pilotage incombe aux vétérinaires, est présidé par l’Association Suisse pour la Santé des Ruminants (ASSR). Il s’occupe de l’accompagnement et du pilotage du SSB. La présidence de la Commission spécialisée consultative SSB, composée de nombreux acteurs actifs dans l’élevage bovin, incombe à AGRIDEA, comme représentante des milieux agricoles intéressés.

Responsables : Opens window for sending emailFabienne Gresset et Opens window for sending emailSabina Graf.