Skip to main content

Agriculture biologique

Plus de 6700 fermes, soit 14.5% des exploitations, cultivent actuellement selon les méthodes de l'agriculture biologique dans notre pays, ce qui représente plus de 15% de la surface agricole suisse. En constante augmentation ces dernières années, les denrées alimentaires bio ont atteint les 10% de parts de marché en 2018 et ont dépassé pour la première fois un chiffre d'affaires de 3 milliards de francs, soit une progression de 13.3% comparé à 2017.

Ferme pilote de Mapraz (GE)

Avec ses 5 ha, la ferme de Mapraz à Thonex (GE) sert de plateforme expérimentale en grandes cultures biologiques sans bétail depuis 1999 avec le but de répondre aux questions des agriculteurs sans bétail bio ou s’intéressant à une reconversion en agriculture biologique. Divers essais variétaux, d'association de culture et de pratiques culturales innovantes y sont également testés.

Rapports des essais menés depuis 2000

CerQual

Le projet CerQual (Solutions pour une production de céréales de qualité en situations peu fertiles) poursuit 3 voies pour améliorer la qualité : fertilisation, itinéraire technique et céréales rustiques.

Fiches techniques bio

Classeur de fiches techniques bio orientées vers la pratique (grandes cultures, herbages, dérobées, adventices). Un échantillon gratuit de fiches techniques est disponible en bas de page dans l'onglet "Fiches techniques (échantillon)".

Classeur de fiches techniques bio

Plan d'action bio

Le but du guide «Plan d’action bio» est de fournir des outils facilitant le travail des organismes, politiques et décideurs désirant développer la filière bio par la mise en place d'un «Plan d’action bio» cantonal ou régional. Intégrant les acteurs de toute la filière, ce guide permet de choisir des mesures concrètes et présente les conditions de réussite pour leurs mises en place.

Herbe fertilisante

Un des défis des fermes bio sans bétail est de trouver les moyens de fertilisation des cultures en maintenant la fertilité des sols.
Le projet "herbe fertilisante" vise à évaluer le potentiel de fertilisation de l’herbe de prairie temporaire. Ces engrais de fauche, qui sont le produit d’une coupe de prairie, peuvent représenter une source intéressante de fumure, particulièrement en azote, dans le cas des exploitations sans bétail. Divers essais ont été menés:

Esparcette (sainfoin)

Cultiver / distribuer de l’esparcette pour limiter les vers gastro-intestinaux.

Fiche technique esparcette (sainfoin)

Poire

Données techniques pour l’amélioration des techniques de production de la poire et enquêtes de filières.

  • Groupe de travail intercantonal « agriculture biologique » – coordination
    Le Groupe de travail intercantonal « agriculture biologique », appelé GTBio est une plateforme d’échange constituée des conseillers bio des cantons romands et du Tessin ainsi que des conseillers du FiBL. D’autres acteurs de la scène bio (marché, label, associations, contrôle…) participent également comme invités permanents.
    Les objectifs du GTBio sont notamment de permettre l’échange, une meilleure connaissance des activités et conditions de l’agriculture biologique dans les différentes régions et réaliser des projets pour le développement de l’agriculture biologique. Le GTBio joue aussi un rôle de relais face aux attentes de la profession.
     
  • Association suisse du conseil en agriculture biologique-ASCAB/BBV – Coprésidence avec le FiBL
  • Atelier Grandes Cultures bio – membre
  • Begleitgruppe DOK Versuch – membre
  • Groupe de travail – IG Agroforesterie– coordination
  • FRAG : Forschung-Recherche Ackerbau – Grandes cultures – membre

Responsable Lausanne : Ludovic Piccot
Responsable Lindau : Bruno Arnold